Le maraîchage possède un répertoire de gestes combinés à des outils choisis en fonction de la culture potagère et de son cycle. L’outil permet d’accomplir le geste de manière plus précise, facile et rentable. Les gestes manuels ont peu à peu été remplacés par des gestes mécanisés dans le cadre des cultures industrielles, au moyen de machines multi-usages.

Des gestes précis pour chaque étape de la production


De nos jours, le maraîchage occupe différents espaces en fonction des saisons : en culture potagère, sous serre ou en champ. Ces espaces tendent à s’accroître pour répondre à la demande grandissante des consommateurs.Souvent, les mêmes étapes caractérisent un cycle de culture. Le labourage ou la préparation du sol consiste à retourner la terre pour en enlever les résidus d’anciennes récoltes et l’aérer. Le semis est l’action de semer les graines : celles-ci sont déposées dans la terre, de manière irrégulière (par lancer) ou régulière (en espaçant chaque grain à un intervalle donné). De la terre est ajoutée sur les graines et arrosée pour permettre la germination. Lorsque le semis a poussé dans de petits pots individuels ou sur une surface de germination (la ‘crèche’ des plantes), les petites pousses (les plants) sont ensuite plantées dans le sol. Cette action se nomme le repiquage.