Le système de riziculture intensive (SRI) est une technique de culture du riz inventée à Antsirabe (Madagascar) en 1983 par le père jésuite Henri de Laulanié, ingénieur agronome de formation. Elle permet d’augmenter les rendements de façon naturelle en repiquant un par un les plants jeunes au bout de 8 jours au lieu de 30 et en asséchant la rizière régulièrement.

HISTORIQUE

L’assemblage des pratiques qui ont conduit au concept de SRI a commencé dans les années 1960 sur la base des observations de Henri de Laulanié. Les principes comprenaient l’application d’une quantité minimale d’eau et la transplantation individuelle de plantules très jeunes selon un motif de grille carrée.

Les concepts et les pratiques en matière de SRI ont évolué au fur et à mesure de leur adaptation à des conditions pluviales (non irriguées) et parfois du remplacement du repiquage par le semis direct.